Court of the Krimson king Index du Forum
 
 
 
Court of the Krimson king Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Chevaliers, pour le Roi...En Avant  
Que sonnent les clairons, que se regroupent les osts, que nos preux Chevaliers, mages et soigneurs se préparent à la confrontation finale avec les forces du mal, car voici que s'avance pour la bataille, Le Roi lui-même....
Invité tu as été désigné pour nous rejoindre dans la bataille : sois en digne !!!!
Archives Role Play
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Court of the Krimson king Index du Forum -> La Cour du Roi Krimson -> Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:00 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

Le donjon des Tempêtes

Le soir tombait tranquillement sur les plaines d'Antonica.

Comme le soleil dardait ses derniers rayons, elle apparut dans un jaillissement d'étincelles et de légers volutes mordorés, dans un envolement de chouettes grises.

Alors que celles-ci lançaient leur cri de chasse "hou, hou", les gnols verts de la forêt proche répondaient hargneusement en une menace grondée sourdement, le nom du Maître de guerre de leur horde : "Danton Khul, Danton Khul".

Haks l'élégante, souple et fine Semie-Elfe, dans un gracieux signe de tête salua le sorcier qui était plongé dans la contemplation de la lune rousse qui baignait les hauts créneaux du donjon des Tempêtes.

Saisissant son bourdon, celui-ci se dirigea noblement, d'une démarche assurée vers l'entrée des souterrains.

Pendant qu'ils se préparaient à affronter les horreurs insondables qu'ils savaient devoir exterminer pour rendre la paix aux âmes torturées que le mal absolu avait réduit en esclavage dans ces sombres boyaux ou seule s'exhale la pourriture et la présence insupportable de la douleur, on entendait au loin le sourd craquement des os brisés et les cris de douleur des gnols verts, qui étaient visiblement pris à parti par des chouettes grises (Lvl 25, + 4 d'attaque).

Après avoir entonné les chants et incantations qui permettent d'assurer la préservation et le renforcement des protections magiques, le sorcier regarda tendrement la Semie-Elfe qui avait sorti un petit miroir richement orné de gemmes multicolores (3Po 5Pa en vente "au dragon trépané" à droite en rentrant dans queynos nord), et se refaisait une beauté avant de plonger dans l'entrée fétide du donjon. Après 20 minutes de khol, poudre de riz, essence de morue fétide et autre soulignement à base de charbon de bois magique, Haks l'élégante, consentie à trouver acceptable sa mise et son aspect, et d'un énergique coup de menton désigna les escaliers glissants, poisseux de sang, qui s'enfonçaient dans les ténèbres.

De sa charmante voix éraillée, la Semie-Elfe l'invita à la suivre, en lui donnant moult consignes sur les sorts à employer pour terrasser les suppôts des ténébres :

"... et tu va me faire le plaisir bougre de Koada'Dal de ne plus utiliser ce cercle de feu quand je suis dans ton rayon d'action, ça ma couté ma magnifique robe pourpre de fils d'araignées à tête d'orcs que j'avais acheté une fortune à "la sorcière dorée", une composition sur mesure que même Mordrakina et Ribana n'avaient pas, j'te jure, c'est pas possible de faire une sortie civilisée avec un sorcier de ton espèce, toute brulée la robe, foutue, morte, j'ai été obligée de la filer au nettoyage chez les Trolls de sombrepressing, ça va encore me coûter bonbon....."

Prêtant une fine oreille pointue mais totalement distraite au délicieux babil de la Semie-Elfe, le sorcier contemplait d'un air rêveur les délicieuse rondeurs de son accorte éclaireuse, troublé par les délicates effluves qui se dégageait de son sillage.

Un monstre globuleux (Héroique Lvl 25) jaillit des ténèbres, les choses sérieuses commençaient.

D'un air gourmand, le sorcier Koada'Dal marmonna un sort de conjuration particulièrement affaiblissant tandis que jaillissait de ses mains un fleuve de lave étincelant.....

-----------
Cette page de publicité vous est offerte par "Gobelins et compagnie" fournisseurs officiels de la garde Royale de QUEYNOS.

"Vous manquez de peps dans vos quêtes, vous n'avez plus la pêche quand vous défoncez des cranes de goule ? prenez un complément alimentaire sain avant de partir à l'aventure :
GOBLUN3n1VAqu1N3 le booster de santé, recommandé par l'Académie de MORDOR, vous remettra rapidement le goût à l'ouvrage.
En vente dans les grandes surfaces marécageuses, et dans toutes les bonnes épiceries magiques"
4 Po seulement, la dose de 3 comprimés, à prendre après minuit.
-----------
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Dernière édition par Aherlyn le Sam 27 Nov - 18:07 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:02 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 BUST... et les 3 gnomes de Rousses Baies
J'étais tranquillement assis sur ma chaise de troll (un peu hardos au niveau confort, mais vu mon niveau en Kraft...) quand un nuage mauve triolé apparut à la limite de mon œil droit.

Vu que le mauve triolé est la couleur des services officiels de notre bonne ville de Queynos (louée soit sa reine et que son nom soit béni sept fois), je repassai mentalement toutes les infractions que j'avais pu commettre : pas de PV de stationnement, je suis trop pauvre pour avoir un cheval; pas d'excès de vitesse, un Haut Elfe courant à pieds, ne dépasse pas les limites autorisées pour les dragons; la petite humaine de la taverne qui roule du postérieur quand elle me croise ?, je n'ai (malheureusement) jamais cédé à mes instincts, et pour la goule dans le donjon ça ne compte pas, donc....

J'acceptai la transmission magique et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir en suspension dans ma chambre à coucher.... la tête de Jouve Gothamail, le responsable du district de Crététoile pour La Poste Royale Queynosienne qui reluqua avec intérêt la décoration réduite à sa plus simple expression de ma chambre à coucher : un mur nu...

Après avoir contemplé la misère haute-Elfique, il s'éclaircit la voix pour me dire que j'avais depuis 3 jours des colis en instance dans son bureau de distribution et que tout ceci prenant de la place, s'il m'était agréable de venir dans les meilleurs délais récupérer mes affaires, etc...

- Attendez mon bon Jouve, je n'attends rien, cela doit être une erreur..
- Aherlyn Des Bois, c'est bien vous ?
- Ben...oui....
- Bon vous avez 15 colis à votre nom
- Et c'est qui ?
- C'est direct en provenance des 3 Gnomes de Rousses Baies
- C'est pas plutôt "Le Bastion" à Rousses Baies ?
- Non, les 3 Gnomes c'est un concurrent qui a son siège social à Rousses Baies et ses entrepots pas très loin d'ici, bon vous venez les chercher quand ?
- C'est en port dû ? c'est que j'ai peur de me faire anarquer, j'ai pas trop de liquidité en ce moment...
- Oui je m'en doute à l'état de votre taud... euh ...appartement, mais non tout est payé.

Je profitais du nuage officiel mauve triolé (pantone ABVZ1233) et me retrouvais immédiatement dans la salle du bureau de distribution, oui effectivement 15 colis m'attendaient et ce qui était vraiment magique, c'est qu'ils n'avaient pas été volés ou pillés par les Trolls préposés à la distribution.

j'emportais tout cela dans mon petit chez moi, et je me suis surpris à ouvrir en hâte tous ces paquets, c'était Halloween et mon âme Elfique rayonnait :
- Une cheminée en granit de Kraneve avec feu réglable
- un écritoire avec plume magique et encre violette éternelle
- 2 robustes et très confortables fauteuils en cuir de lémure vert
- une table et ses quatre chaises
- une bibliothèque en frêne émaillé
- des caisses de brokers
- un magnifique et charmant petit tableau intitulé "la chaumière de la Halfeline au crépuscule"

Et le tout avec un carte sur vélin de mangouste tavelée, sur laquelle était indiqué :
" de la part de BUST, un admirateur...."

Après avoir disposé et installé magiquement tous les meubles, je me jetais sur le Who's Who de Queynos et quelle ne fut pas ma surprise de ne voir aucun BUST référencé.

Une discrète enquête exécutée par Chanmpignac et Drakounard me permis de savoir qu'un BUST appartenait à notre guilde, mais sans plus.

j'avais un "ami des Elfes et de la Magie", inconnu et il me restait à découvrir qui il était.

Sans plus attendre j'avalai une rasade de mon Mc Merlin un Blended Highsatanicland Malt (350 ans d'âge, vieilli en fût de Chêne rouge) et sorti à grand pas affronter une nouvelle quête. Je retournai aussitôt dans la chambre pour fourrer la bouteille de Mc Merlin dans la poche droite de ma cape et ressorti gaillardement dans le frimas du petit matin :

"A nous deux, généreux donateur...."
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:02 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 Ribana, princesse de la nuit...C'était lors d'une soirée glacée d'Haloween. j'étais en fureur. malgré toutes les explications je n'arrivais pas à trouver ces marchands qui vendent des cadeaux d'Haloween. C'est que mon appartement est assez....strict. Et je ne manque jamais une occasion d'améliorer la décoration. Une tête de goule tranchée par çi, une chauve souris naturalisée par là, des bougies en graisse de mort vivant sur les guéridons, c'est quand même plus classe.

Ribana qui sortait du Hall de guilde s'offrit de me faire découvrir les lieux. j'achetais quelques décorations et en rentrant vers la place elle me dit :

"- au fait l'Elfe, tu veux venir voir chez moi ?"

"-....(glups !!!) ... vouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, enfin si tu y tiens ....(quand est-ce que j'ai changé de chaussettes moi au fait ??).... c'est loin d'ici ?....."

"- nan, pas très"

Après avoir cheminé conjointement nous arrivâmes à un batiment d'aspect agréable, et elle me conduisit dans son appartement situé au premier étage. Ca change de mon auberge-bouge-mal-famé de crètétoile. Tout de suite tu vois que c'est autre chose. Mais moi j'ai une ribaude bien chaude qui me fais la danse du ventre quand je rentre dans ma piaule....

Effectivement, un appartement de furie level 45, c'est autre chose que la piaule d'un Haut-Elfe célibataire.

D'abord y'a pas de chaussettes qui trainent par terre. Et puis y'a pas d'animaux partout. Moi j'ai un singe, un oiseau apprivoisé (enfin presque, elle me file des coups de becs sur les oreilles quand je dors), une plante carnivore qui se bat sans arrêt avec mon ouvrier mécanique, et plein de trucs qui bougent dans tous les coins en faisant un potin d'enfer.

Et puis c'est plus recherché. Si je suis assez fier du confort que m'apporte ma cheminée (réglée sur "feu d'enfer", je suis un peu frileux) il est sûr que les tissus de qualité, la justesse des coloris et l'élégance générale des lieux m'ont clairement impressionnés.

Par contre, j'ai perdu mes moyens quand elle m'a proposé de tester par moi-même la qualité du sommier de son magnifique lit rouge (bien que la peluche sur le lit, c'est moyen...).

Je suis devenu livide (fastoche pour un Haut-Elfe), mes oreilles se sont un peu rabattues (tu parles elles sont tombées sur mes yeux), et j'ai eu la gorge super sèche. Et les genoux tremblants. Les mains aussi. Bref, je les avait à zéro.

Donc j'ai pretexté une légère indisposition dû aux nombreuse boules de guimauve que je m'étaient enfilées lors de cette baston d'enfer dans un lointain donjon (je me suis fait éclater par des goules level 28 héroïques et la forgerone de la guilde a pas arrêter de gueuler en me traitant de gland en essayant de redresser mon matos réduit en lambeaux), et je suis parti un peu en courant.

Pas très fier de moi d'ailleurs. Les goules oui, Y'a bon les squelettes et les gnols, mais les nanas solos dans leur piaule, bouhhhhhhhhhhhh. En fait c'est la peluche sur le lit qui m'a coupé mes moyens. Si c'est vrai. Si.

Et puis ma mère, mon arrière grand-mère et toutes les femmes de ma lignée m'ont recommandé avant que je fasse mon périple : "Pas de demi-elfe dans la lignée, Aherlyn, ou tu auras affaire à nous. Toutes. pendant le restant de ta misérable existence". Donc j'assure. Et avec Ribana j'ai pas assuré. C'est tout. Si c'est vrai.

Enfin elle est pas rancunière. Elle m'a dit qu'elle voulait bien venir voir ma garçonnière. Dans mon tripot d'auberge mal famée. Et elle à pris mes mesures pour des pièces d'armures elfiques.

j'ai un ticket. Je sais pas quoi en faire, mais je suis sûr d'avoir un ticket.

Enfin, je pense.
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:04 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 Juste Le Blanc...le mal-nommé....


Je fis une entrée pleine de panache, digne d'un Haut-Elfe, dans un magnifique nuage de poussière bleue marine, orné d'éclairs rouges vifs et de petites étoiles filantes couleur neige des hautes cimes....

SHAZAM !!!!!!!!!!!! hurla Drakounard pour annoncer mon entrée dans le hall de la Guilde.

Malheureusement j'avais mal calculé l'angle de la trajectoire et j'allai m'affaler dans le giron de la druidesse de l'entrée tandis que Drakounard s'éclatait le museau dans les arbres du patio et que l'ami Champignac glapissant d'indignation s'extrayait avec difficultés d'un buisson de baies magiques.

Me relevant avec une grâce toute elfique, je récupérai mon petit monde et me dirigeai d'un pas alerte vers la bande d'accueil, lançant des regards obliques à la druidesse qui me regardait avec un intérêt peu professionnel depuis qu'elle m'avait relevé en me massant le bas du dos et en me lançant des œillades langoureuses assorties de gloussement mouillés. Ne me demandez pas comment on peut faire des gloussements mouillés, je ne suis qu'un pauvre Haut-Elfe Mâle....

Or donc, je m'approchais de ma souple démarche féline de magicien Elfique, quand ...je me jetais en arrière et surtout derrière le décor de droite du Hall de guilde (ne me demandez également pas de vous le décrire, la gente féminine qui dirige la logistique de la salle de guilde changeant sans arrêt les salles, les décors, les personnages, et les couleurs, la position des canapés, et la transformation des bibliothèques en parc à buffles et autres aquariums, je n'en ai plus aucun souvenir).

J'observais avec effroi une haute silhouette, enfin une large armure, enfin un truc sorti de l'enfer, un serviteur du côté obscur qui s'entretenait gaiement et visiblement en toute amitié avec notre banquière.

GARGLE............. !!!! Les locaux de la Guilde envahis pas le Mal !!!!!!!!!!!!! La banque de Symbiosis en train de se faire braquer par une sombre et immonde crapule du coté obscur. Et mes économies avec !!!!. Je crispais ma main droite sur mon bourdon, et commençait à chantonner doucement un sort d'attaque (Feu + 232, Glace + 150, démangeaisons majeures dans la raie des fesses +2.000).

J'envoyais Drakounard et Champignac en reco. Tels les Space Marines de base, mes deux affidés rampèrent vers la créature. D'un prompt rétablissement, Drakounard en faisant un virage sur son aile fourchue, parvint à lire les éléments d'identification de la créature maléfique qui commençait nonchalamment à se draguer les deux nanas du comptoir, avec mouvement de poignet et œillade de braise (c'est le cas de le dire).

- Patron, c'est le boxon on est mal, faut décrocher, va nous hacher menu, faut appeler la cavalerie, les furies, les MLF (*), et tout les niveaux 80, on va se faire pulvériser sur les murs si il nous renifle.

Je calmais DraKounard comme je le pu (Un grand coup de bourdon dans sa gueule de Drake) et coxait le petit Champignac qui semait ses spores de frayeur en sautant comme un fou sur son pied de bolet. Donc nous avions devant nous, un maléfique chevalier sombre de l'ombre noire qui avait pris en otage le hall de guilde.

Sachant que ma fin était proche et que ma vie d'Elfe pouvait arriver à son très court terme dans l'instant, je me levais et sans hésitations (sauf un léger tressaillement nerveux de la lèvre droite et de la pointe de mon oreille gauche, ainsi qu'une légère faiblesse de mon genou droit), je me dirigeais vers l'abomination qui se déployait maintenant devant moi.

"-Tiens v'la l'Elfe... Alors le Magot, tu y tiens toujours à tes mobiliers ??"

d'un seul coup d'un seul, j'étais entouré de miasmes et de volutes de fumées qui ne laissaient aucun doute : j'étais en cours d'ensorcellement. Bravement je regardais mes capacités vitales pour voir si c'était le poison ou les attaques magiques qui m'auraient en premier.

J'étouffais une exclamation car je venais de constater que mes pouvoirs avaient été multipliés par 8 : J'allai me faire ramasser grave par une horreur de l'ombre qui se jouait de moi comme d'un nouveau né !!!!!!!!

"- Bon le Magot, tu attends quoi ? la fin d'Halloween ?"

Prenant fermement appui sur mon bourdon, d'une voix mâle et pleine d'une totale assurance je m'enquerrai de sa présence céante, afin de lui intimer l'ordre de quitter immédiatement les lieux.

"- heu....ssssaaaalut....on se connait ?? vous venez souvent ici ? c'est sympa votre armure, c'est de quel armurier ? ce que j'aime surtout ce sont les runes sataniques sur les renforts d'épaule, très classe, quoi.... bon ben c'est pas tout cela, mais Drakounard me faisait remarquer que nous avions une potion de mana sur le feu, et je crois que je vais devoir vous quitter, allez Drakounard on se tire rapidos...heu on va y aller.....au fait c'est quoi vot'nom Monseigneur ?"

"- Juste Le Blanc"

"- le copain du Maître de Guerre des Gnols verts ?"

"- vivi...ce cher Danton."

"-C'est bizarre comme nom pour une engeance de l'enfer...heu pour un noble chevalier du coté obscur de la force...."

"- une connerie d'Etat Civil, le Troll de la Mairie était bouché à l'émeri, mon parternel, Lord Saül Black, a déclaré ma naissance, en disant c'est un mâle et il s'appellera LE BLANC. Le Troll à écrit NOM : LE BLANC, et il a demandé le prénom. Mon Père lui a dit non c'est juste "LE BLANC" et ce con de Troll à écrit Prénom : Juste. Depuis c'est le boxon, je me fais foutre de ma gueule par toute les guildes maléfiques, t'es du coté obscur et tu t'appelle Juste et en plus LE BLANC."

"- C'est quand même mieux que Injuste L'obscur...."

"- Ouais, en fait c'est pour cela que je suis dans cette guilde, j'y ai des pôtes et on regarde pas trop d'où je viens et qui je fréquente. Même que tout le monde trouve normal que mon meilleur ami soit cette raclure de Khul, ha, ha, ha.... mais j'irai pas faire un tour dans Queynos, la racaille Royale attend que je sorte pour me chercher des noises. ici je suis au calme mais si je sors, ca va faire soirée du neuf cube, un vendredi soir. Bon tiens je vais te filer des tapis que je me trimballe depuis que j'ai pillé cette vieille tombe à percétoile, et pis je viens d'éclater un donjon dans l'est, ou il y avait ces trucs, c'est joli, y'a des crânes et des tibias, et puis tient j'ai une pièce de platine qui doit trainer dans une poche de mes broquilles, oui, la voilà, achête toi de quoi te meubler, Jouve Gothamail a été raconter partout que tu vivais dans un taudis...."

"- Merci Monseigneur, je n'y manquerai pas et si je trouve un truc coupant avec plein de machin qui perce et qui éclate les têtes, je vous promets je vous le ramène. Vous voulez en échange de mes délicieux gateaux fourés de truite ???"

mais il avait déjà repris son tête à tête langoureux avec les deux nanas de la bande d'accueil bancaire, et ne parut plus s'intéresser à mon sort. Avec lenteur, je récupérai Drakounard et Champignac qui se terraient dans les décors magiques les plus près de la porte de sortie, et lançait le sort pour rejoindre mon appartement de Crètétoile.

je déballai les divers cadeaux que Juste Le Blanc m'avait donné, rangeait pieusement la pièce de Platine dans mon coffre magique en remerciant ce sombre chevalier qui avait par ce geste multiplié par 100 mon compte en banque, et pensait immédiatement à m'enquérir du prix d'un destrier. Un petit. Pas cher. Enfin pas trop moche quand même.

Et je fini la soirée en sirotant un alcool de poire d'Ashiel (+15 en expérience de l'alcool), et me demandant pourquoi les deux gonzesses de la bande d'accueil bancaire ne manifestait aucun intéret quand je venais déposer mes trésors difficilement acquis sur le meuble, alors qu'elle n'étaient que rosissement et sourires humides avec déhanchement chaloupés et tressautements mammaires devant le chevalier des ténèbres..... Ah, les femmes... je ne comprendrai jamais comment elles fonctionnent.

(*) MLF : Mas Locas Furies
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:04 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 Une Armure Elfique....de rève !!!
Cette espèce de crapule baveuse à la langue trop pendue de receveur général de la Poste Royale de Queynos, le ci-devant Jouve Gothamail, m'ayant encore réveillé aux aurores pour m'indiquer que j'avais des colis en instance, je transplanais vers le bureau local de crêtétoile.

Après avoir fusillé du regard les Trolls préposés à la distribution du courrier magique, et surtout vérifié qu'ils n'avaient pas :

- volés,
- détournés,
- dégradés,
- sabotés,
- éclatés,

mes colis, toute chose habituelle chez cette engeance de l'enfer, affiliée massivement à la Congrégation Globuleuse Trollesque, je retournai pas portail express à mon home douillet en néanmoins Haut-Elfique.

Les paquets, soigneusement étiquetés et parfaitement recouverts d'un papier kraftique de niveau 18, avec protection anti-troll intégrée (ce qui explique la mine déconfite des préposés de cette piplette de Jouve Gothamail) et faveurs roses, s'amoncelaient sur ma table de salon (frêne lavé parfait, travail de maitre artisan niveau 15).

Des ho!!!! des ha!!!!! des ouaisss !!! enthousiastes crépitaient pendant que j'ouvrais fièvreusement les paquets : haume, justaucorps, braie, gants, cuirrasse et jusqu'à une cape siglée de l'arbre de la guilde étaient maintenant sur un Haut-Elfe qui s'admirait, dans sa glace.

D'un goût exquis, tout en noir avec festons de gris et bordure carmin, cette armure elfique était magnifique. Les charmes qui avaient concourus à sa confection étaient puissant et tous portaient le nom du tailleur : Ribana Inc, "à l'armure enchantée", taille magiquement unique, MasterKraftage sur demande expresse

Me téléportant instantanément dans le hall de guilde, je rencontrais immédiatement ma bienfaitrice qui apprécia le drapé, la couleur, le chatoiement des couleurs (le noir va très bien avec le blond elfique de mes cheveux), en échangeant des commentaires avec l'élégante HAKS.

- "Alors l'Elfe encore les chevilles qui enflent ??"

Gargle... non, pas elle !!!!!!!

La très belle mais également très démoniaquement acide Mordrakina était apparue dans l'encadrement de la salle de guilde. Faisant tourner sa robe qui mettait en valeur ses longues jambes fuselées elle s'approcha pour évaluer l'armure.

- "dommage de ce travail sur un Haut-Elfe, c'est donner de la confiture aux cochons".

Toujours aussi agréable, elle continua sur ce registre tout en faisant virevolter ses propres atours d'un bleu acier qui mettait en valeur sa chevelure bouclée argent, et son très léger maquillage "noir démon n°10" de chez l'OrcReal (parce que je le veau bien).

Et pour gâcher encore plus cet instant magique elle indiqua qu'une nouvelle recrue était en cours de formation. Une petite sorcière de niveau 10 qui venait du coté des Orcs warcraftiens. Mon familier, un jeune chat noir qui s'était attaché à mes pas depuis peu, échangea avec Drakounard (mon drake apprivoisé) des regards tristes pleins de sous-entendus.

Une sorcière dans la Guilde !!!! va falloir faire encore plus gaffe dans le hall de guilde, maintenant.

M'en fiche, j'ai enfin une armure superbe, digne de la tradition Haut-Elfique. je me sens prêt à aller défoncer de l'héroïque level 25. Enfin en groupe. Et pas trop près quand même.



Dernière édition par Aherlyn le Mer 4 Nov - 15:11, édité 1 fois
 

_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:05 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 MORDRAKINA la sulfurique....

Fixé par le regard glacial qui m'enveloppait, je ne bougeais plus d'un sourcil.

A cette heure avancée de la nuit, je m'étais dit que je pourrai sans problème, faire quelques emplettes et consulter les livres de la bibliothèque sans être importuné, et pouvoir emplir mon esprit Haut-Elfique des connaissances ancestrales et me faire progresser dans les arcanes.

J'étais donc arrivé dans le hall par transplanage. La petite druidesse m'avait lancé une oeillade brulante à consumer immédiatement un dragon mâle, et je m'étais très précautionneusement dirigé vers la bibliothèque, Dracounard et Amélie mes deux familiers se cachant sous les plis de ma cape récemment magifacturée. Confortablement installé dans un fauteuil en cuir de rostarin (salle bête de level 42), j'avais joyeusement attaqué le volume LXXLII de la saga d'Abelgance mage de la 3e ère tunarienne, un best-seller à l'époque.

Clairement, j'entendis le bruit de haut talons claquant sur le marbre des escaliers. Ma fine ouïe Haute Elfique distingua également le crissement de bas de soie et mon odorat me rapporta la fragrance de "Poison d'Amour Violent n°5" de chez l'OrcRéal (Parfumeur de la reine de Queynos et des sorcières de level 80).

Soudain, ELLE fut là. M'enveloppant de son regard glacial. Froidement.

J'avais l'impression d'être une souris (level 1) fixé par un naja des plaines (level 56).

J'allais me lancer dans un logorrhée sans fin pour expliquer ma présence, le fait que j'avais payé mes droits d'accès à la bibliothèque, que ma carte de lecteur était à jour, que j'avais payé mes impôts et les frais d'entretien de ma chambre à l'auberge de Crététoile, quand ELLE eu un subit fléchissement de sourcil :

- Mon Elfinounet d'Amourrrrrrrrrrrrrrrrr, TU es là !!!!!!!!!!!!

Glups.....blasted...j'allions me faire bouffer tout cru.

- Ma très chère MORDRAKINA, chère amie, chère collègue, c'est un plaisir et une joie sans cesse renouvelée de vous voir céans, mais c'est pas tout cela j'ai une potion de mana sur le feu et...

- ASSIS !!!!!!!! Tout de SUITE !!!!!!!!! Pas BOUGER !!!!!!!!!!!

Aherlyn, mon cher, tu dors et c'est un cauchemars, me dis-je, tu vas te réveiller et arrêter de te bourrer de boules de guimauve avant de t'endormir, c'est pas bon pour toi.....

- Vouiiiiiiiiii, je ne bouge pas, mais surtout n'enlève pas la sûreté de ton sort de combat, calme, on respire, on se détend.....

- Voilà qui est mieux grand fou.

D'un léger mouvement de poignet et en une seule fois, elle :
- fit apparaitre un canapé en cuir noir (qui mettait en valeur sa chevelure d'argent en fusion)
- envoya son familier de combat capturer Amélie et Drakounard qu'il tint en respect dans un coin sombre de la pièce
- me fit léviter vers le canapé, mon bourdon de Mage étant expédié dans le porte parapluie, et le tome LXXLII de la saga d'Abelgance vers son étagère de provenance.
- enfin s'assit voluptueusement dans la canapé et tourna son regard lourd de sous entendu vers la masse inerte et légèrement tremblotante que j'étais devenu.

- Alors, le voilà, le petit Elfinounet aux chevilles qui enflent, tu veux savoir quelque chose mon elfinounet d'amour ???????

Très assuré et sûr de moi je lui répondis :

- voui madame, je veux bien savoir madame, mais pas taper le pov'Haerlyn m'dame.... (bruit de castagnettes fort gênant, produit par mes dents qui claquaient...)

- Et bien je vais te dire : Tu Hantes mes nuits !!!!!!! Depuis que je t'ai vu sale petite crapule d'Elfe, je ne suis plus la même, je ne prend plus aucun plaisir à massacrer les créatures. Je suis...désorientée. Quand je te vois je suis partagé entre ma volonté de te détruire sale engeance de la lumière et de la pureté (pouahhhhhh) et mon désir de te prendre dans les bras. tu sais quoi ??

- non madame, mais je veux bien savoir madame, mais pas taper le pov'Haerlyn m'dame

- j'aime tes oreilles pointues

- ...(Glups)...

- tes cheveux blondinets

- ...(Glups)...

- ta démarche souple

- ...(Glups)...

- MAIS....je déteste que tu laisses trainer tes bigoudis dans la salle de Kraft

- OUAHHHHH, l'autre hé, comment elle m'parle : c'est même pas moi, c'est HAKS qui a laissé trainer ses bigoudis, hé l'autre, hé..... enfin m'dame.

C'était l'heure tranquille ou les dragons allaient boire, entre chien et loup, en cet instant magique ou le bien et le mal ne se distinguent plus et ou tous les magiciens sont gris.

Quand ce fut fini, je restai seul, allongé sur le sol en marbre (elle avait récupéré le canapé), la mise défaite, le regard vague, sous les yeux réprobateurs de Drakounard et d'Amélie qui avaient joué au tarot avec le familier de combat de MORDRAKINA, pendant une partie de la nuit.

Elle m'avait avoué que pour assouvir ses instincts de luxure elle avait demandé à RIBANA d'assortir ma tenue de mage du sortilège "Spécial Sorcière XXXXXXXL".

Comme quoi, hein.....
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Dernière édition par Aherlyn le Sam 27 Nov - 18:08 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:06 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

LAZEBOULE, la force tranquille
Sombre était le souterrain.
Violent était l'affrontement.
Hurlantes étaient les créatures démoniaques.
Calme était le Paladin.

La salle résonnait des bruits de carnage causé par ce combat épique. LAZBOULE dans l'entrée de la salle affrontait 6 horribles Golems, au loin on voyait la masse des sangliers qui se préparaient à prendre la relève. Leurs crocs étincelants, dégoulinant de bave à l'idée du festin qu'ils pensaient pouvoir faire en se repaissant de la chair du paladin, qui ils en étaient sûr allait périr au seuil de cette salle ou étaient conservés les bannières elfiques.

Fauchant de droite à gauche, puis de gauche à droite, la lame du Paladin marquait de profonds sillons dans les rangs hideux des créatures de l'ombre. De temps en temps les boules de feu que lançait le Haut-Elfe Sorcier, s'abattaient dans les rangs serrés des immondices ignobles qui souhaitait priver le Paladin de ses droits à retraite.

Soudain, un calme assourdissant s'abattit dans le couloir. 6 corps rapidement délestés de leurs trésors, gisaient sur les larges pierres granitiques du couloir.

Le sorcier reçu un choc dans le dos. Projeté contre la paroi, il se retourna instantanément pour découvrir un golem qui levait une nouvelle fois sa massue pour lui écraser le crâne. Lançant un sort de protection qui dévia instantanément le coup mortel, il commença à ramener de la mana pour créer un arc électrique. La décharge foudroya le monstre qui ne sembla pas affecté outre mesure par le sort.

Empoignant son bourdon le sorcier lança une attaque fulgurante sans plus d'effet. Commençant à douter de sa capacité à réduire seul l'abomination qui levait de nouveau un poing de pierre dans sa direction il lança un rapide coup d'oeil vers le Paladin.

Celui-ci sifflotait doucement entre ses dents en regardant sa main droite dégantée, ou il appliquait un pansement stérile sur une petites estafilade que lui avait visiblement porté un monstre lors de l'affrontement.

"Sbling, tchac, bzzzziiiiiiiiii, quand.... shazam, tchac, bling.....tu auras.... bling, shazam, bromgggggggllll, ....fini.....fizzzzzzzzz, gggrlagmmmmm,....tu pourras......tchoc, glooooooobbbbblll...venir m'aideeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrr ??????........shazam, shazam, bzzzzzzzzzziiiii"

"Je suis à toi dans 1 minute, je désinfecte...."

"Sbling, tchac, bzzzziiiiiiiiii, merci.... shazam, tchac, bling.....de .... bling, shazam, bromgggggggllll, ....ton.....fizzzzzzzzz, gggrlagmmmmm,....aide......tchoc, glooooooobbbbblll...prend cela sale bête ??????........shazam, shazam, bzzzzzzzzzziiiii"

"Ainsi périssent les créatures de l'ombre !!!! voyez ce qu'est la vengeance d'Elendyllllllll"

En sueur le sorcier, donnait des grands coups de pieds rageurs dans la carcasse golémique.

"pas mal, l'Elfe..."

Appuyé contre le mur du couloir ruisselant d'humidité, le Paladin se curait les ongles avec un poignard récupéré sur un cadavre en lançant un coup d'œil intéressé sur les brulures qui zébraient le torse du Golem.

"Attends, je le crois pas, tu m'a laissé tout seul contre ce truc ????????"

Visiblement bouleversé, la voix du Haut-Elfe montait dans les aigus....

"Ben, vu que t'étais bien parti, je me suis dis, ça doit être un monstre dont il veut avoir la peau en solo, donc j'ai regardé attentivement, en sirotant une petite bière de nain."

"......"

"Tu as un jeu de jambe inexistant, tu lève trop haut les épaules, et quand tu auras appris à te fendre, on pourra en rediscuter. C'est pas demain la veille que tu vas pouvoir venir ici tout seul, l'Elfe. C'est le problème avec les intellectuels, à trop passer de temps dans les bibliothèques, tu te rouilles. Et puis visiblement, si les gargouilles bibliothécaires en pierre de la salle de lecture racontent pas de salades, le type d'activité à laquelle tu t'es livré dernièrement ça fatigue inutilement. Enfin ce que j'en dis...."

Il se retourna en empoignant son arc, et se dirigea d'un pas décidé vers les sangliers apeurés qui reculaient maintenant vers un boyau sombre.

"bon c'est pas tout cela mais si on accélère pas on va pas le terminer ce donjon".

la flèche se ficha dans l'œil du chef sanglier, qui s'écroula d'un coup. L'intermède était passé, les ondes magiques secouèrent une nouvelle fois les fondations de la citadelle des ténèbres.

LAZEBOULE le Paladin, avançait inexorablement, l'épée haut levée, suivi par un grand sorcier Elfique, entouré d'un halo de mana.....

 

_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:08 (2010)    Sujet du message: Le Maître de Guilde Répondre en citant

Un Elfe des bois chenu à la large stature et à la barbe drue, assis dans un confortable fauteuil en cuir ouvragé, négligemment appuyé sur une claymore enchantée, regardait d'un air amusé, un Haut Elfe peu rassuré qui se tenait debout devant lui.

La salle était somme toute assez petite comparée aux vastes espaces où les Symbiosiens vaquaient habituellement à leurs occupations magiques, marchandes et de transportation magique. Mais elle avait cette patine et cette solennité qui seyait à un maître d'une puissante guilde comme Symbiosys. L'arbre de Tunare, signe de la guilde, était reproduit systématiquement sur tous les mobiliers et tentures qui ornaient la salle.

Visiblement, les meilleurs artisans de la guilde s'étaient surpassés chacun dans leur spécialités pour concourir à rendre la salle du maître de guilde la plus riche et imposante possible, et que le rang soit tenu.

Aherlyn qui entrait pour la première fois dans ces lieux était impressionné par tant de majesté et de magnificence. Chaque objet sur lequel il portait les yeux resplendissait d'une aura magique bien au delà de ce que proposaient les nombreuses boutiques de magifacture de Queynos, offrant pourtant le choix le plus riche et le plus varié du continent. La Reine y veillait d'ailleurs souhaitant que sa cité soit la plus richement et précieusement ornée.

"- Salutations Haute Elfique, Maître de Guilde. je suis honoré de comparaître humblement devant vous, et je suis très sensible à la grande quantité de "Wa" qui m'entoure".

Le "Wa" était réservé aux sens Elfique. Que ce soit les semi-Elfes, les Elfes des bois ou ces maudits et lamentables Elfes noirs, tous avaient une parfaite et intime connaissance de ce 8e sens, trait uniquement racial qui permettait de fixer le niveau hiérarchique parfait entre chaque individu elfqique.

Le "Wa" s'entendait comme un niveau social, magique, personnel, de réalisation, de compétence et d'héroïsme, acquis et immédiatement visible et connu de toute la gente elfique. C'est le niveau de "Wa" qui permettait aux Elfes, quelque soient leur espèces de pouvoir convoler en juste noce, ou savoir qui entrerait en premier dans une boutique ou quelle était leur place à table. Un souci de moins pour l'hôte Elfique qui n'avait pas à se soucier du place de table.

"- Entre petit Aherlyn, que je vois à quoi tu ressembles sans ton casque. Je constate tout d'abord que tu as été victime du charme "XXXXXXXL", ce qui peut-être gênant pour toi, mais tu connais la nature féminine, et leur sens de l'humour qui nous dépasse, nous autres mâles..."

"- Oui, Maître de guilde"

"- Par ailleurs je te félicite : tu fréquentes assidument notre bibliothèque, ce qui est un grand bien pour toi et pour les livres de la bibliothèque qui s'ennuient parfois mortellement de ne pas être consultés plus souvent. Par contre j'ai une pétition des gargouilles bibliothéquaires qui souhaitent que leur soient épargnés certaines activités qui ne seillent pas aux lieux. Je ne rentre pas dans les détails nous sommes adultes, enfin toi depuis peu de temps, tu n'as pas dépassé ta 110e année. J'ai également déjà fais la remarque à une certaine personne."

"-Bien Maître de guilde"

". Vois tu mon petit Aherlyn, il va falloir que tu sois patient, tu es encore tout petit et tu dois beaucoup apprendre avant de venir nous appuyer dans nos quêtes incessantes. Apprends, connais, entraîne toi aux arts martiaux pour améliorer ton jeu de jambe qui semble faiblard, sois curieux, voyage, cuisine, lis, magifacture, et dans quelques années, tu pourras m'accompagner dans des terres de grands dangers".

"- Entendu Maître de guilde"

"- Bien, je vais devoir régler les affaires courantes, je te souhaite la bonne journée, Aherlyn. Un dernier conseil : arrêtes de te goinfrer de boules de guimauve, c'est mauvais pour la digestion, et ca fait augmenter le taux de mauvais cholestérol".

"- Reçu, Maître de guilde"

Plongeant dans une profonde révérence, le jeune sorcier Haut-Elfique se dirigea vers la porte de la salle.

Le Maître de guilde s'adressa au petit dragon rouge qui tenait différents rouleaux de grimoire dans ses pattes antérieures, qu'il déroulait avec ses griffes couleur ébène.

"- Bon affaire suivante...alors comme cela MORDRAKINA veut encore changer la décoration de la salle de gauche ? Cela va encore nous couter une fortune !!! et avec les charges qui augmentent et les niveaux 80 qui ne payent plus leur cotisation, on va droit à la banqueroute : avis défavorable sauf à en trouver le financement. Ou alors on ouvre une souscription auprès des Symbiosiens, je n'ai pas la bourse à ce vieux dragon vert de Rot'ch'ild...."
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:10 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

Kristina

J'ai été faire une expédition de destruction de la racaille immonde qui s'est installée de manière durable dans nos plaines z'et nos campagnes.

Un mage ailé chevauchant une abomination sortie toute droit de mes pires cauchemards, nous ouvrait la route. Le Sieur Anéant suivi de sa cour de serviteurs (dont un petit volume de sorts parfaitement sympathique) nous ouvrait le chemin, dans ces dédales glacés ou seuls les serviteurs du mal persistent.

Malgré toutes les préventions que ma nature lumineuse peut entretenir sur les forces de l'ombre, j'avais déjà noté une certaine force intérieure, sur la présence de ce sorcier.

En fait c'est un maître des arcanes qui vibre d'une puissance immense. Ses sorts de destructions sont des plus puissants et sa force tranquille, impose le respect. J'ai décidé d'étudier les arcanes avec son aide.

J'ai également fait la connaissance d'une créature au poil soyeux, d'un type de félin que je n'avais jamais vu antérieurement sauf un éclaireur fléché au babil incessant, le ci-devant Davantlesaule.

Elle s'appelle Kristina. J'ai vu que c'était une fille à la couleur de ses ongles, magnifiquement recouverts d'une laque au rouge profond, incrustés de pierres précieuses. La première fois que j'ai senti sa présence, je me battais contre des runes enchantées qui ne voulaient pas se coucher sur mes grimoires quand mes narines furent attirées par un délicieux fumet de roulé au requin (Level 70 ++). Après avoir gommé quelques erreurs mineures sur le parchemin de sort, je me tournai vers la créature. Elle tournait délicatement une préparation au fond d'une casserole en cuivre et des bocaux de nourriture étaient scellés tout autour de sa cuisinière. Elle m'a lancé un regard en coin et esquissé un retroussement de babines, dont j'ai appris par la suite qu'il était l'équivalent "d'un sourire doux et réservé, autorisant la conversation". Sur le moment j'ai cru qu'elle voulait m'arracher la main et je suis parti en courant vérifier que les ravitailleurs n'étaient pas revenus d'expédition.

Nous avons pendant des semaines chacun à notre atelier continué à œuvrer pour la plus grande gloire de Symbiosis. J'ai découvert au fil du temps que la pauvre était affligée d'un handicap : elle ne parle pas et se limite à quelques signes de griffes, d'oreilles à plumet et de balancement de queue que j'ai appris à déchiffrer.

Nous avons sympathisé, et elle a commencé à me glisser dans les poches des cadeaux (je me rappelle d'une de ses recettes à base de moelle épinière de dragon....un régal. J'ai cru être revenu dans la forêt de ma jeunesse évanouie, là ou mes tantes me gavaient de petits plats....snif...).

J'ai découvert fortuitement et avaec moult étonnement un soir ou j'avais la flemme de me faire à manger (après une baston héroique avec la petite Haks, le jeune sorcier Christo, et mon maitre des arcanes Anéant) en feuilletant le guide pourpre des bonnes tables de la ville de QUEYNOS, édité par Michel Gobelin, que ma camarade de salle de Kraft, tenait une auberge 4 étoiles à Queynos sud. Je me suis vraiment régalé ce soir là.

Lors d'une expédition dans une zone infestée par les créature du mal, quelle n'a pas été ma surprise de constater que la belle Kristina était là. J'ai souri en pensant qu'éclater les crânes d'Orcs avec une louche et un rouleau à pâtisserie allait être un spectacle inoubliable.

Mon sourire s'est figé quand j'ai vu cette douce créature attaquer des immondes serviteurs de SAURON avec une rage que je ne soupçonnais pas chez cette cuisinière au poil soyeux. Point de louche ou de rouleau à pâtisserie : 2 Bôs en chène noir manié avec une dextérité qui révèle un maître des arts martiaux, un jeu de griffes et de crocs impressionnants. Respect. Par contre je plains son époux : il a pas intérêt à faire une remarque sur un manque de sel, ou cela va se terminer aux urgences du Lazaret Royal de Queynos sud....

J'ai reçu de cet abominable Jouve GOTHAMAIL, cette pipelette immonde à la langue fourchue (il a été raconter que je vivais dans un taudis, installé dans un bordel !!!! bon la danseuse vient bien me rendre visite de temps à autre, mais pas de question d'argent entre nous. Enfin pas trop...), donc je disais qu'un séides de GOTHAMAIL m'a délivré un colis très encombrant en râlant comme un Troll (ce qu'il était d'ailleurs).

Dedans deux cartes parfumées : l'une de la nouvelles châtelaine de Queynos sud (vous savez le manoir juste à coté de la petite HAKS), la ravissante couturière RIBANA, et l'autre de Kristina. C'était libellé comme suit : avec toute notre affection. Deux admiratrices.

Déjà recevoir des colis c'est toujours une joie. Sauf le jour ou ces Trolls de la Poste Royale m'ont livré par erreur un colis destiné à mon voisin : c'était immonde, cela sentait mauvais, et cela bougeait. J'ai du ouvrir les fenêtres pour chasser l'odeur de vieux vomi de gnolls qui s'était répandue.

Mais en plus quand j'ai ouvert, j'avais une pièce d'armure, que dis-je toute une nouvelle tenue de combat en parfait état avec l'étiquette qui va bien au col (RIBANA Inc "A la sorcière dorée") tout en azur brodé d'Or. RIBANA m'a dit qu'elle s'était occupé de la magifacturation mais que les textiles et envoutements avaient été fournis par ma copine de Kraft.

Je suis ENCHANTE (c'est le cas de le dire). J'aime bien qu'on m'aime. Surtout quand ce sont des délicates (bien qu'excessivement dangereuses) camarades de guildes féminines.

Va falloir que j'en parle à mon Père. Je ne sais pas pourquoi mais lui quand il parlait des femmes du Clan, il avait toujours une lueur d'affolement dans ses magnifiques yeux dorés.....
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:10 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

BLANCMANTEAU

La neige est tombée, les lutins sont sortis de leur village et lancent des boules de neige dans les rues de Queynos.

Je me suis dit, allons faire un tour dans l'armoire magique, on verra bien. je suis tombé sur une bande de faunes hippies qui passent leur temps à danser, des tonnes de paquets pour se fabriquer des magnifiques cadeaux de noël, et bien entendu comme rien n'est simple dans ce bas-monde, des pov'lutins avec tout plein de malheurs mais pas avares de cadal (un cadal, des cadeaux) quand vous les sortez des situations pourries dans lesquelles ces glands se complaisent à se fourrer (boules de noël cassées, usine de gadgets squattées, etc..).

Hors Donc je me préparai à aller jouer les éclaireurs dans un donjon glacé (le jour ou vous verrez un donjon propre, correctement chauffé, sans toile d'araignées et de monstres hideux, vous me faites signe, cela me changera), au motif qu'un œuf de dragon pourri devait être cassé, quand je vis sous moi une troupe avancer.

Le Sieur VALORS COEURDEHAINE (porte bien son nom) un Darky de chez Darkness, que par bonté, notre maître de guilde cet Elfe des bois au regard si doux (Que Son Nom Soit Béni Sept Fois et qu'il ait Sept Garçons) a accepté d'accueillir dans la guilde malgré un CV qui dans mon monde ferait office de Casier Judiciaire très chargé, avançait lourdement (au bas mot 450 kilos de matos pointu et coupant sur le râble) dans la neige accompagné de jeunes Symbiosistes en formation, et du sympathique Gnome Athenoss, lunettes noires de rigueur (doit jouer du piano celui-là et se donner un genre), avec une magnifique tenue de père noël.

Une copine de la délicieuse spécialiste des canapés de bibliothèque, l'Evêque Inquisitrice MORDRAKINA, prétextant un rendez vous chez le coiffeur, me laissa sa place et nous pénétrâmes dans ce monde de glace et de désolation.

Et bien comme d'habitude : des salauds immondes qui nous empêchait de faire du tourisme, des walkyries hystériques qui voulaient absolument nous prendre comme sujet de dissection, et enfin un œuf de Dragon glacé. Et un cadal, des cadeaux, des pièces, des jetons enfin tout ce qu'il faut pour que nous allions immédiatement les dépenser joyeusement chez les gobelins de noël. j'en ai profité pour faire quelques emplettes extrêment importantes et je suis revenu dans ma chambre d'auberge de crététoile et là...

Le cousin Paladin Aerthorn avait fini de mettre en vrac mes meubles et tous mes biens dans une caisse de déménagement et m'attendait assis dessus.

- tu peux pas rester dans ce trou à rat, la petite devant la porte fait mauvais genre, cet endroit est un taudis, et moi j'ai besoin d'espace alors ton studio de célibataire, c'est finito, on bouge, on se casse, il NOUS faut nettement mieux...

Glups... Je ne voulais pas jouer les rats crevés et les pingres, mais le peu que j'avais vu chez les ribana et autres haks n'étaient vraiment pas dans mes moyens, somme toute, assez modestes. Et puis je vends mal mes sorts, et mes caisses de vente ne sont pas d'un rapport régulier. On met sa vie en danger pour aller chercher une petite masse d'arme, un bouclier enchanté ou une claymore et on attend des semaines pour qu'un acheteur se décide enfin à se donner les moyens d'assurer sa vie aventureuse.

Et je n'ai pas fais remarquer à Aherthorn qu'avec ses 15 pièces de bronze, à Queynos il pouvait à peine obtenir une paillasse pendant 2 nuit dans un asile de nuit.... Sauf que le train de vie d'un membre de la Noblesse Haute Elfique n'est pas celui d'un modeste sorcier, issu de la même branche mais 7e fils de famille. Moi c'est la branche cadette, celle qui n'a ni les titres ni l'héritage, donc plus habitué au "va comme je te pousse".

Donc, le coeur lourd, et comptant dans ma bourse mes piecettes, nous nous dirigeames vers l'agence Immobilière de Queynos Sud, qui aux yeux D'Aerthron était le seul quartier "convenable" de la ville.

Sauf que le gobelin de l'agence nous regarda avec l'air d'un qui voit des immondices devant sa porte.

Bon c'est vrai que j'avais l'air ridicule avec mon bonnet de père noel et que Aerthorn dans son armure à plaques d'occasion faisait un peu spadassin sur le retour et dans le besoin, mais ce n'était pas une raison pour nous claquer la porte au nez.

Finalement à la 8e agence immobilière, tenue par un humain, nous avons pu :
- rentrer dans l'agence
- faire état de nos besoins
- de nos moyens (à voix basse il y avait des gens que je connaissais dans l'agence et qui me saluent fort civilement dans la rue)
- de la localisation éventuelle du bien à acquérir.

Après 3 à 4 visites, nous avons convenu que le 18 Lucie Street était bien placé, facile d'accès, proche de la guilde, du marchand de denrées niveau 60 (Aerthorn s'y croit déjà, il veut ouvrir un compte, alors qu'il n'est que niveau 4...), et bénéficiait d'une surface suffisante pour que notre Wa soit reconnu par nos semblables. Et les autres aussi.

Content, bien que totalement ruiné par l'achat de la maison et les travaux de rafraichissement des lieux, et après avoir fait l'installation de mes quelques biens, trouvé la chambre d'Aerthorn (la pièce sans toit au lit de glace car "un paladin c'est pas une lavette en robe de bal"), et réinstallé mes caisses de ventes, nous étions dans les fauteuils de ma chambre en dégustant le punch de mama (bourré + 180).

- Alors comme cela, tu as fait faire une statue de Mélusine, la petite sorcière de 98 ans que tu dévorais déjà des yeux dans vos cours de magie au cycle supérieur de 4872 ?
- Vouiiiiiiiiiiiiiiiiiii.
- Et tu as des nouvelles d'elle ?
- Noooooooooooonnn
- Et bien elle a la même statue, mais de toi, dans sa chambre de jeune fille installée dans le chêne familial, et elle soupire tous les soirs en la regardant. Quand elle a su que je venais ici, elle m'a remis cela pour toi.

Une charmante missive, écrite avec application en cursive runiques magiques (avec le charme "Foryoureyesonlymylove") que je m'empressai de lire dans la solitude de mon bureau en respirant le parfum léger et délicat du mouchoir en dentelles qu'elle y avait joint (fleur de mana n° 7).

J'ai eu un grand vague à l'âme ce soir là, pendant que cette grosse brute d'Aerthorn vidait ma cave de vins fins et d'alcool divers, en beuglant des chants de guerre de la Phalange d'Or.

Et en s'empiffrant de mes gâteaux de blanc manteau.

Quand je me suis couché, tout seul dans mon grand lit, j'avais plein de poussières dans les yeux.

 

_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:12 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 Enfer et putréfaction : mon tailleur !!!



Avec deux bouquets de roses de noël, je me suis présenté ce matin, chez les dames suivantes : Haks la charmante semie-Elfe et Ribana l'humaine.

L'une, la petite Haks, aventurière de donjon diplômée et l'autre Aventurière couturière, fondatrice de l'échoppe bien connue "A la sorcière dorée" habitent dans le même manoir magique, mais dans des plans différents.

je m'était dit je commence par une visite médicale à domicile avec HAKS et je finis par une prise de mesure pour ma nouvelle tenue de combat chez la Miss RIBANA, l'humaine.

et là, le cauchemar.

Ding, deng, dong...pas de réponse.

Après 15 coups de sonnette, la tête hirsute d'un gobelin est sortie de la porte magique :

- c'est quoi ce boxon ? si on vous répond pas, on vous répond pas eh tête de moule pas fraiche.

Habituellement très courtois avec les sous-races, je lui ai explosé la gueule d'un grand et très violent coup de bourdon.

Crachant ses incisives, quelques molaires et surtout la canine gauche, dans un flot de sang vert, le gobelin me demanda :

- chez qui qu'fous cherfé monfeigneur maitre mage ?

Je lui répondis que ma patiente Haksounette et mon tailleur Ribana ne répondant pas à mes coups de sonnette, il faudrait que sa face de rat putride s'enlève les doigts pour faire réparer au plus tôt la porte magique et éventullement passer un accord avec le Lazaret de Queynos section chirurgie maxilo-faciale et dentisterie s'il continuait à me pomper l'air.

Il regarda craintivement sur son livre de concierge et avec l'air malheureux de celui qui sait qu'il va encore se prendre un grand coup dans la gueule m'indiqua que les deux étaient parties, sans laisser d'adresse. Mais en payant le terme.

Je regardais mes deux bouquet pimpants, et me dirigeais vers la taverne la plus proche.

Complètement abattu, je repensais à toutes ces nuits passées en leur charmante compagnie, à parcourir les donjons les plus craignos de Keynos z'et autres iles, a burler, glacer, électriser ls plus moches monstres du coin, à dévaliser les chefs de gangs créaturesques, en récupérant sur leur cadavre fumant les pièces d'armures et les livres de sorts que ces chacals à poils jaunes gardaient jalousement et bien précieusement, les parties de fou rire dans les tavernes, les soirées au coin du feu, les visites lors des grandes opérations d'aménagement de leur manoir, la fois ou j'avais coincé Haks dans une chambre du manoir de Nektulos, la fois ou j'avais renversé Ribana sur son métier à tisser, et leurs visites dans ma piaule de célibataire de l'auberge de Crétètoile, les godets bus avec les autres membres de Symbiosis lors des banquets de fin de quête, etc..

Complètement bourré, mes deux bouquets dans un sale état, je titubais jusqu'au 18 Lucie Street, ou mes familiers, comme d'habitude, s'occupèrent de me coucher après m'avoir préparé une infusion de fleur d'oranger.

j'ai mal dormi. Déjà j'ai vomi partout. Et puis je me suis levé, j'ai regardé ma robe de mage rapiécée, et je me suis dis que ce monde était mal fait.

Mélusine....vient t'occuper de moi, j'ai le cafard.......
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:14 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

 Korihagen...matou de l'enfer...

Tout petit déjà, le chaton Korhiagen avait eu du mal.

Arrivé 7e d'une nichée déjà surnuméraire, son pauvre géniteur déjà affublé de nombreuses portées avait décide de le noyer.

Échappant de peu à la mort, en découpant le sac en toile, près du lest, il avait été reccueilli par les services sociaux de Port Franc.

Sequestré dans un orphelinat qui servait en fait de réserve pour les expériences maléfiques des Elfes noirs, il passa ses premières années avec pour tous amis, sa nourriture : des rats (lvl 2).
Lors d'une expérience ou il était soumis à un envoutement de niveau 5, il réussi à s'échapper en gardant pour stigmate un poil blanc du à la frayeur qu'il avait ressenti lors du lancer de sort (fait par des incapables du magister de Port-Franc).

Errant dans les bas-fond de Port-Franc, il s'acoquinât avec des ratongas et autres lézards à écailles, et survécut dans la cave immonde d'un maison de goules, se nourrissant des déchets volé à la décharge de la ville.

Constatant que son poil gras et ses griffes fendues ne lui permettaient pas de séduire la gente kerane satanique, il décida de partir dans les sombres forets de putridia. Alors agé de 8 ans, il dut aller chercher de l'eau par une nuit glacée et se rompit la patte arrière droite ce qui explique la légère claudication dont il est atteint.

Vendu par ses maîtres les Ten'hardier, il fut réduit en esclavage et envoyé dans les sables des Sinking Sand, il du travailler des années à faire tourner une meule de broyage de grains, c'est là qu'il développa une musculature à peine potable.

Décharné, victime de la pelade, ayant perdu ses crocs par poignée, il fut laissé pour mort sur un tas d'immondices dans les steppes du tonnerre ou par un beau jour de Printemps, notre Maître de guilde vénéré, cet Elfe des bois au regard si doux (Que Son Nom Soit Béni Sept Fois et qu'il ait Sept Garçons), l'invita à venir se restaurer dans les locaux de la guilde, mais pas avant d'être allé se baigner dans la fontaine de Queynos sud (car en fait son odeur faisait fuir les ruffians même les plus endurcis).

Voilà en quelques mots, gentes dames, damoiselles et gentilhobbits, l'histoire pitoyable de cet individu qui est maintenant notre compagnon de guilde.

Fondamentalement méchant, Korihagen est un chevalier de l'ombre.

Ayez pitié de cet être difforme qui offense nos regards z'et nos narines, il a beaucoup manqué quand il était petit.

Par contre je compte sur tout le monde pour lui demander d'arrêter d'embêter BELL, notre kerane au poil si soyeux.

Et la haute Elfe du hall de guilde (je suis d'ailleurs personnellement sur le coup depuis des mois, mais sans pouvoir conclure : pourtant j'ai une touche, elle est très distante et impersonnelle avec moi, ça veut dire qu'elle m'admire mais qu'elle est timide. Enfin je crois...)

 
je ne suis pas difforme!!! je pue j'en conviens mais ca s'arrete la, j'ai d'ailleurs pris mon bain de l'année avant hier. Et tu es un être peu scrupuleux, écrire mon enfance tout ca pour attirer l'attention de la chef de guilde...au moins j'ai déjà eu droit à des calins que tu n'auras certainement jamais.
Je ne vois que de la pure jalousie de ta part, je suis un être forgé dans la douleur ce qui attire la gente féminine, être conquise par ma robustesse et surtout par le fait que je vais droit au but! pas comme toi qui fait ton politicien de polichinelle et te bourre la tronche pour oublier qui tu es, un mécréant qui ne sait que parler et non conclure.

Mesdames je suis à vous comme mon pied est au fesses de ce sorcier racramoisi.
Quelle noire absence de reconnaissance !!!
Je n'en reviens pas. Je suis abasourdi. Pire : stupéfié !!!

Alors que j'ai pudiquement passé sous un silence bienveillant des pans entiers de ta biographie, TU COQUE FILI !!!

Jamais je n'ai fait état de ton traitement permanent pour les diverses maladies vénériennes que tu as contracté dans les lieux de plaisir les plus mal famés de Port-Franc.

Jamais je n'ai fait état de tes sombres magouilles de chef de triade, ou tu fourni des psychotropes opiacés aux pauvres naïades et Faes des terres enchantées, produits synthétisés dans des conditions telle qu'une inspection d'hygiène et de sécurité ferait immédiatement pendre leurs auteurs.

Jamais je n'ai fait état de tes activités mafieuses de braquage de banque, et de trafics de rares.

Jamais je n'ai fait état des 1.526 demandes de reconnaissance en paternité diligentées par le magistère de Port Franc.

Jamais je n'ai fait état de tes mises en examen pour proxénétisme donjonesques (des semie-elfes enlevées nuitament, des naines vendues aux sinking sands, des elfes noires séquestrées à Neriack, etc..)

Jamais je n'ai fait état de tes activités de piraterie hauturière, alors que tout le monde s'interroge sur la véritable identité du Keran Albinos chef des frères de la côte qui se fait appeler "Korhi l'ami des tous petits" et pille les expéditions maritimes et les comptoirs isolés.

Jamais je n'ai fait état de tes 675 mariages, contractés devant différents prêtres des différentes divinités, tes sacrifices humains offerts aux orques de la friche de Zerk, ou au temple de Solusek Ro.

Maintenant c'est fait. Il appartiendra à chacun de te juger en son âme et conscience.

la seule question à poser est : devons nous le torturer avant ou après son écartèlement ???

 

_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:15 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

VERBATIM

Lundi : j'ai fais des quêtes pour mes Maîtres du Concordium, j'ai tué des crocos, j'ai récolté des rares aux Sinkings, j'ai exterminé des coupes gorges derviches, explosé des mages porteurs d'anneaux, récolté du bois, de la caillasse, délesté les cadavres fumants de mes ennemis, vendu ces biens chez le Broker, commencé à ranger mon merveilleux Hall en face du Concordium au 4 Bayle Court à Queynos Sud

Mardi : j'ai fais des quêtes pour mes Maîtres du Concordium, j'ai tué
des crocos, j'ai récolté des rares aux Sinkings, j'ai exterminé des
coupes gorges derviches, explosé des mages porteurs d'anneaux, récolté
du bois, de la caillasse, délesté les cadavres fumants de mes ennemis,
vendu ces biens chez le Broker, continué à ranger mon très beau Hall
en face du Concordium au 4 Bayle Court à Queynos Sud

Mercredi : j'ai fais des quêtes pour mes Maîtres du Concordium, j'ai tué
des crocos, j'ai récolté des rares aux Sinkings, j'ai exterminé des
coupes gorges derviches, explosé des mages porteurs d'anneaux, récolté
du bois, de la caillasse, délesté les cadavres fumants de mes ennemis,
vendu ces biens chez le Broker, continué à ranger mon Hall
en face du Concordium au 4 Bayle Court à Queynos Sud

Jeudi : j'ai fais des quêtes pour mes Maîtres du Concordium, j'ai tué
des crocos, j'ai récolté des rares aux Sinkings, j'ai exterminé des
coupes gorges derviches, explosé des mages porteurs d'anneaux, récolté
du bois, de la caillasse, délesté les cadavres fumants de mes ennemis,
vendu ces biens chez le Broker, continué à ranger le bordel dans ce foutu Hall
en face du Concordium au 4 Bayle Court à Queynos Sud

Tout cela à commencé dans la salle de craft de la guilde.

j'étais en train de commander plein de meubles, de tapis et de tentures aux ateliers Chij et Cie. J'avais une liste sur parchemin, qui devait avoisiner le mètre 75, et je voyais blêmir au fur et à mesure la petite Faë.

- ça va pas, tu a mangé un truc qui passe pas ?

- ben non, c'est que ce que tu me demandes, cela se construit avec des fournitures qui sont quand même un peu au dessus de mes moyens.

C'est alors que j'ai regardé plus attentivement la faë voletante. Effectivement, j'ai vu que sa robe de sorcière était un peu passée, un accroc soigneusement reprisé, son bâton de mage légèrement tordu, le tout à l'avenant. C'est le problème avec cette espèce, ils sont tous petits et si tu fais pas attention tu vois un espèce d'oiseau de paradis tout en couleur dont tu ne distingues pas le détail.

j'ai alors sorti de ma poche arrière droite, ma bourse de voyage en peau d'alligator (avec la mention en lettres de feu "souvenir des Sinkings Sands" vendu sur la plage des Sinkings par les marchands de souvenirs), et j'ai compté un certain nombres de pièces. Pour faire la bonne mesure j'en ai rajouté un peu et j'ai fourré cela très rapidement dans la main de la Faë :

- Je pense qu'avec cela ça va le faire. Pour la livraison tu passes par la Poste Royale de Queynos mais tu mets de l'emballage anti-trolls ou cela va finir sur le marché du port de Queynos ou justement Jouve GOTHAMAIL tient un stand bien achalandé...

Quand je suis rentré dans ma maison du 18 Lucy Street la boite à lettre dégueulait de paquets. Il y en avait plein le plancher de deux pièces. Aerthorn m'attendait dans l'entrée :

- Ça va, tu viens de cramer tout ton pognon dans les soldes, tu fais de l'achat compulsif ? et on va en faire quoi de tout cela ? un dépôt vente ?

Force m'a été de constater que ce paladin novice n'avait pas tort. j'avais une fois de plus préjugé de la surface allouée et tout s'entassait sans Wa ni harmonie dans un bazar épouvantable qui faisait ressembler cet appartement de standing au bazar le plus achalandé de Majd'ul.

Un coup discret à retenti et nous avons découvert sur le pas de la porte, la douce BELL au poil soyeux, le regard posé sur le bazar qui s'étalait, témoin de ma frénésie d'achat.

Me tirant délicatement par la patte, griffes rétractées (je préfère, j'ai vu ce que cela donnait sur les héroïques qui hantent le niveau 6 de l'œil de solusek Ro), nous nous sommes dirigés sans bruit, vers le concordium.

Habituellement elle passe de temps à autre pour nous inviter dans son restaurant le "'Blue Bell Girl", mais ce n'était pas la direction du tout, plutôt celle du concordium.

Là la porte d'un Hall majestueux, au 4 Bayle Court était ouverte et une armée de gnomes de divers corps de métier était à l'œuvre, coupant, ajustant, cirant, peignant, huilant, burinant, tambourinant, limant, vissant, rabotant, et buvant de temps en temps un petit coup.

Sortant de la poche droite de sa sacoche de cheval, un papier, elle me le mit dans la main droite en me faisant un petit signe de tête. Elle repris sa monture et parti au petit trot vers le hall de guilde.

Je me voyais donc maintenant propriétaire d'un des halls les plus luxueux de la ville de queynos, mon cousin Aerthorn en qualité de copropriétaire. j'ai tout de suite calculé sur la base du taux d'imposition moyen majoré de 800% les charges locatives, de balayage, d'enlèvement des déchets d'expériences magiques, de gardiennage (j'ai un abattement de 30% compte tenu de mes états de services avec la garde royale et suis dispensé de la taxe du concordium en ma qualité d'érudit).

j'ai commencé à avoir des sueurs froides. J'ai mis au point un programme précis pour pouvoir payer les frais demandés :
de minuit à 06.00 du matin : braquage de coffres dans les donjons malfamées
de 06.00 à 12.00 : expéditions scientifiques pour le concordium dans le désert avec dévalisage en passant des orcs, des coupes gorges derviches et des mages gobelins à anneaux.
de 12.00 à 16.00 : expéditions militaires pour la garde royale
de 16.00 à 20.00 : Chasseur de primes pour les diverses factions craignos des shattered land.
de 20.00 à minuit : missions urgentes de craft

En dormant sur mon tapis volant lors des liaisons et en me préparant des sandwiches ça pouvait le faire. j'étais encore dans mes calculs et mes pensées, quand un courrier est arrivé de la banque royale.

Un mystérieux héros inconnu, avait fait un virement somptueux sur mon compte fiscal, me mettant à l'abri de toute saisie pour de nombreux mois.

Avec un soupir de soulagement je me suis effondré devant la boite à lettre et j'ai sorti ma gourde d''eau glaciale, que j'ai passé à Aerthorn. Lui il est un peu entier, les problèmes de pognon ce n'est pas son rayon, ce gosse de riche n'a JAMAIS eu de fin ou de début de mois difficile. J'ai failli l'étrangler quand d'un ton très naturel ce crétin à sorti :

- Je ne comprends vraiment pas pourquoi nous n'avons pas directement emmenagé dans ce Hall quand nous sommes sorti de ton bouge de Crététoile...

Et c'est pourquoi depuis 4 jours, je fais déménageur, architecte d'intérieur, décorateur tous les soirs.

Vu que je sais que ce matou criminel de Korhiagen va venir squatter chez moi un de ces jours, j'ai préparé une chambre d'ami à son goût : il y a un hareng pourri dans le lit, des fruits trop mûrs, et surtout... UNE BAIGNOIRE.

Il est sympa le chat, mais c'est vrai qu'avec un bain annuel, il élargi le cercle de ses amis (10 mètres minimum).
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:15 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

Vie Ordinaire d'un sorcier du Concordium

Les Droargs sont des sales bêtes qui occupent les iles sous le vent dans les nuages accessibles par les spires d'Antonica (ou de toute bon hall de guilde un peu luxueux d'ailleurs).

J'ai fait leur connaissance, quand mes bons maîtres du Concordium m'ont demandé de leur ramener des écailles. Je venais juste de passer à un niveau d'apprentissage supérieur et avait abandonné les Sinking Sands ou j'avais largement participé à la décimation de la racaille du désert et de la faune monstrueuse qui s'y est malheureusement durablement installée.

Pas trop rassuré car détenteur de quelques cicatrices obtenues dans les barren sky dans ma folle jeunesse (un géant 50 qui m'avait un peu détruit d'un seul coup de massue), j'ai pris pied sur ces iles flottantes. un petit millier de racines plus tard, quelques rares nécessaires à la confection de ma tenue modèle 62 dans ma besace, je suis revenu "sur terre" avec un petit pécule, des souvenirs écailleux et une lettre d'introduction auprès du chevalier-capitaine de la garde de Keynos pour prendre du service auprès des forces armées antonicaines.

J'ai profité de quelques temps de vacances pour peaufiner ma salle de travail. Un admirateur m'a envoyé un trône royal de sorcier, qui sied parfaitement à ce vaste espace, que j'ai dédié à la recherche, la lecture et la réflexion. J'ai d'ailleurs eu la couverture de "Keynos News of the Magical World" et un article flatteur en page intérieur ou la reporter (un parente de la commerciale de Chij et Cie, un de mes fournisseurs en meubles et tapis précieux) a sobrement décrit la magnificence de mon humble Hall.

Le Keran Lossrock avec qui j'ai fait un duel d'entrainement (égalité parfaite) m'a fait livrer de magnifiques luminaires qui mettent bien en valeur mes biens précieux mais également mon jardin d'agrément. Celui-ci m'a été fourni par une parente de la Sulfurique Mordrakina, la délicieuse Xandériana. Le massif Sixobil m'a également comblé en m'inondant (c'est le cas de le dire) de fontaines en pierre de lûne et en Acrylia.

Poussant un peu plus loin, après avoir mis la dernière touche à cet espace habilement mis en valeur par une "Wizard attitude" bien balancée, je me suis dirigé vers les ateliers d'un tailleur renommé de Keynos Nord, la belle Tiglath. Alliant une réelle compétence à l'aiguille, digne des plus experts tailleurs Faëries, pourtant renommés dans ce domaine, elle a la particularité de travailler dans un Hall de guilde, et en écoutant en boucle ce morceau de musique .

J'avais donné à ma Keran préférée, Bell la belle au doux poil soyeux des racines harvestées dans les tangles. Qui les avait fait parvenir à Tiglath, une copine de la bijoutière Ziza.

j'ai pris livraison de ma somptueuse tenue de combat modèle 62 en peu de temps, et je me suis immédiatement magilocalisé vers une bande de droags qui m'avaient un peu manqué de respect, en m'éclatant un peu la tête, et en me cassant un peu les dents.

Je les ai toisé avec morgue et une arrogance certaine : ils ont commencé à blémir.

J'ai entonné mon chant de guerre de sorcier Haut Elfique ils sont devenus livides et ont claqué des dents, sachant ce qui les attendaient, un sorcier n'entonne ce type d'incantation que lors de l'Argammedon, le combat magique de la mort rouge.

C'est avec une parfaite jouissance intellectuelle que j'ai par paquets de 3, mis fin à leurs jours, en hurlant à leurs conduits auditifs mes malédictions hautes elfiques, et en les délestant en passant de quelques valeurs. Faut bien vivre, ma bonne sorcière, et payer le loyer du Hall...

J'envisage donc de m'établir temporairement dans ces lieux pour affiner mon jeu de jambes et trouver les minerais nécessaires à l'élaboration de mes sorts de combats les plus destructeurs.

Comme disait mon sergent instructeur de la Phalange d'Or de la Garde Royale Elfique :

"Ça va chier !!! On va leur péter la gueule".
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Sam 27 Nov - 18:16 (2010)    Sujet du message: Archives Role Play Répondre en citant

Maitre Sorcier 5e Dan

Complètement bourré, M&M's fut discrètement évacué du hall du Concordium par des élémentaux, et délicatement déposé dans le local à poubelles ou il s'ingénia, pendant les 15 secondes précédant son coma éthylique à faire du gringue à un conteneur à déchets.

Tout cela avait commencé vers minuit. La foule des invités était déjà présente quand le haut conseil du Concoridium s'installa au grand complet dans la nef.

Le Haut Elfe sorcier s'avança et eut un inclinaison de tête vers ses pairs qui allaient bientôt l'accueillir dans les plus hautes dignités de la confrérie des mages.

Après un sobre de discours de 58 minutes prononcé par le Grand Maitre du Concrdium, ou toute la carrière du nouvel impétrant fut détaillée, ses recherches, ses lectures, ses victoires, ses travaux ésotériques, ses grimoires, notes et observations publiées dans la gazette du sorcier et autres mages, la cérémonie d'intronisation commença.

Portés par 7 sorciers et sorcières, les sept pièces de la tenue d'érudit, fut remise au Haut Elfe rayonnant dans sa toute nouvelle gloire.

Enfin son bourdon de cérémonie, très finement ornée de feuilles d'acanthes, lui fut donné par le Grand Maître, après une accolade fraternelle : un nouveau Wizard Masta 5e Dan était nommé !!!!

L'Elfe des Bois au regard si doux (Que Son Nom Soit Béni Sept Fois et Qu'il Ait Sept Fils) eut un regard approbateur avant de lever son verre vers l'assemblée, et donna ainsi le signal de la fête.

Tout le monde félicitait le nouveau promu (Khoriagen en a d'ailleurs profité pour faire des avances aux sorcières présentes), et un verre à la main visitait le centre magique du Concordium.

Ce n'est qu'au petit jour que les gargouilles de service commencèrent à pousser gentiment tout le monde vers la porte car le travail reprenait ses droits, au septième chant du coq blanc...
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:14 (2017)    Sujet du message: Archives Role Play

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Court of the Krimson king Index du Forum -> La Cour du Roi Krimson -> Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com