Court of the Krimson king Index du Forum
 
 
 
Court of the Krimson king Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Chevaliers, pour le Roi...En Avant  
Que sonnent les clairons, que se regroupent les osts, que nos preux Chevaliers, mages et soigneurs se préparent à la confrontation finale avec les forces du mal, car voici que s'avance pour la bataille, Le Roi lui-même....
Invité tu as été désigné pour nous rejoindre dans la bataille : sois en digne !!!!
De Mélusine Mydg'Ar à Morgane La Fay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Court of the Krimson king Index du Forum -> La Cour du Roi Krimson -> Role Play
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Dim 13 Mar - 17:38 (2011)    Sujet du message: De Mélusine Mydg'Ar à Morgane La Fay Répondre en citant

Complètement affolé le grand sorcier haut elfe, tenait en haleine l'assemblée nombreuse de ses familiers qu'il avait mandé de tous les coins de son manoir magique.

Ils le regardaient stupéfaits, avec étonnement mais également avec crainte, car si ce magicien si puissant, ce sorcier renommé dont la réputation s'étendait dans tout Kunark, bien au delà des terres antonicaines, était à ce point effrayé, seul un danger incommensurable pouvait en être la cause.

En se tordant les mains, Aherlyn repris fiévreusement:

- Mesdemoiselles, messieurs, choses diverses et trucs non déterminables, la situation est grave. Je me promenai ce matin, par un beau soleil froid d'hiver qui baignait d'une lueur apaisante les doux sommets neigeux de notre belle ville de New Hallas quand je vis du coin de mon oeil droit une lueur magique, que dis-je, un halo auréolé de la plus purpurine réflexion. En ville. A 2 pas de mon manoir. C'est ELLE, je vous le dit, c'est ELLE !!!! En un mot, je suis en danger !!!! Et vous avec.
- ....
- Ne me regardez pas comme cela, je suis en danger. Que dis-je nos existences à tous sont en danger. D'ailleurs je vous enjoins immédiatement de préparer les modalités de défense que nous avons répété maintes et maintes fois : LE PLAN CARMIN ! Fuyez Pauvres Fous !!!

Les familiers complètement affolés hurlèrent de terreur en se précipitant vers les arsenaux magiques du castel, bien décidés à vendre chèrement leur peau.

Pendant ce temps marmonnant dans son absence de barbe (Les hauts Elfes n'ont pas de barbe ou de moustaches et cette particularité pilaire, ou plutôt son absence, est particulièrement appréciée de la gente féminine ayant la peau sensible), le Sorcier du Roi Krimson quittait vivement la salle d'audience en se dirigeant vers son laboratoire

- Bon, je récapitule les moyens de défense les plus lourds dont je peux disposer : j'ai 5 fusions armées en permanence dans les salles, une comète de glace en réserve, le souffle de dévastation cran de sureté enlevé, et le mana burn boosté en position de détection automatique, rien ne peux théoriquement m'arriver dans les premières 4 secondes. Après, Tunare seule sait comment je vais mourir.

Il eut un hoquet d'horreur quand passant dans le hall de son manoir, il vit ses familiers calmement et poliment assis sur des chaises disposées le long des murs, un verre de soda Light dans la main/patte/griffe/truc improbable, et des petits paquets d'apéritifs craquants, harmonieusement disposés autour d'eux.

- Et surtout ne bougez pas, j'ai des années de retard à régler avec votre maitre, et cela risquant d'être long, vous resterez gentiment dans ce hall. J'ai les mêmes à la maison donc vous ne vous éloignez pas.

La robe luxueuse agréablement surmontée d'une brune coiffure recherchée, une puissante magicienne se trouvait dans son hall. Elle pivota lentement vers l'endroit ou se trouvait Aherlyn, qui en geste puéril de défense avait pris l'apparence d'un loup gris.

- Cher ami,quel plaisir et surtout quelle surprise de vous rencontrer ici chez vous. Quand je suis entrée dans le manoir, vos familiers étaient totalement affolés, quelle visite qui vous troublerait tant attendiez vous ?

Le loup gris grogna puis aboya à la mort. Se matérialisant à sa place le Sorcier Haut Elfe fixa ses yeux malheureux sur la somptueuse haute Elfe qui ne le quittait pas de ses yeux brillants, observateurs, évaluateurs et intenses.

- Tu sais Mélusine, je peux tout t'expliquer. Enfin presque tout. Une grande partie. ...Enfin une partie....ne me regarde pas comme cela...je pourrai finalement trouver une série d'excuses éventuellement plausibles si tu arrêtes de me fixer comme cela....bon d'accord, je n'ai pas d'excuses.

- Mon pauvre Aherlyn toujours aussi maladroit, tu ne changeras jamais, tu es encore plus nul que dans mes souvenirs les plus sombres. Dis moi Aherlyn, avant que nous passions aux choses sérieuses, je voudrai vérifier quelque chose, sais tu et peux tu me dire comment se rendre en Avalon ?

- Tu sais parfaitement Mélusine que pour aller en Avalon il faut se rendre dans la foret de Brocéliande et après avoir invoqué le cheval de feu magique à la fontaine de Barenton il faut obligatoirement passer par le Val de Gadelon, c'est impératif... et ensuite tu ....mais.... OH NON !!!!!!!!!!!!!!!

Le regard que lui lança alors la somptueuse magicienne, plein d'une noirceur à remplir d'effroi le plus endurci des Teyrd'als, empli le manoir d'un courant d'air glacé ou toute chaleur avait maintenant disparue. Le temps semblait s'être arrêté, figeant dans l'éternité le sorcier avec son masque de terreur regardant avec horreur la magicienne qui lui lançait un regard plein de rage et de furie.

Pendant un éon, le temps fut suspendu. Les horloges s'étaient arrêtées.. Le temps d'un long battement de cœur, plus rien n'avaient bougé, aucune respiration n'avait jailli des poitrines oppressées des familiers, les plantes même avaient cessées de s'alimenter.

Puis ce fut la fuite éperdue, tout ce qui vivait et était capable d'un soupçon de mobilité, disparurent dans des éclatements de portails magiques temporels, des sorts de translocation. Seuls restèrent les deux mages, dans uns stase ou rien ne semblait pouvoir changer l'attitude dans laquelle ils s'étaient figés.

Reprenant soudain une attitude détachée, bien que glaciale, la Magicienne eut un petit mouvement de menton vers le jardin ou s'ébattaient papillons et lucioles.

- Puisque toute question en ce jour devra trouver une réponse je te propose que tu me fasse les honneurs de ton jardin. Aherlyn, montre moi...AHERLYN !!!!

Toujours figé, un mince filet de salive s'écoulant lentement de sa bouche crispée, le ci-devant maître sorcier du Concordium (5e dan), un air de terreur absolue irradiant la totalité de son être, s'ébroua lentement et sans volonté apparente, se dirigea vaincu vers le jardin que l'on distinguait partout par les larges baies du luxueux manoir.

"Pour l'amour de Tunare, je garde l'Avalon,
Dont la voie sacrée passe par Gadelon
Héros si tu cherches le repos et l'oubli,
prend le chemin du Val et ris,
tes blessures mortelles seront soignées
dans ma compassion, ton âme sera apaisée"

- Je  te l'avais enseigné ce poème, à tous les instants de nos jours anciens je te l'ai répété, Aherlyn,

- Arrêtes Mélusine, tu es gratuitement et parfaitement cruelle, je ne l'ai jamais oublié ce quatrain, il es gravé dans ma mémoire à tout jamais.

- Tu n'a  rien fait
- non je n'ai rien fait
- tu n'es jamais venu
- oui, je ne suis jamais venu
- tu m'a abandonnée
- oui
- Tu m'a fui
- oui
- Tu es un lâche
- oui

S'éclaircissant la gorge, James, le majordome Coldain, de sa voix parfaitement maitrisée avec une pointe d'accent de queynos sud, le quartier le plus huppé de la capitale antonicaise interrompit la série de vérité vraies :

- Si Madame et Monsieur me le permettent, puis-je proposer à Madame et Monsieur un rafraichissement dans le jardin du manoir, tout en leur conseillant de faire attention aux "difficultés" qu'ils pourraient éventuellement rencontrer sur leur chemin ?
- James, vous êtes un amour, je serai pour ma part favorable à un cocktail glacé accompagné de quelques assiettes diverses, car nous en avons pour quelques temps encore avec votre maitre. Pour les difficultés, rassurez vous, elles n'existent plus depuis que j'ai désarmé et rangé les petites attentions que votre maître avait jugé utile de semer dans sa demeure. Aherlyn d'ailleurs à ce sujet, toi qui a toujours été d'une maladresse insigne ce n'est vraiment pas très intelligent de truffer ta demeure de sorts majeurs, tu pourrais te faire mal, tu es tellement tête en l'air...

James toujours imperturbable conduisit le couple vers une table qu'il venait de dresser face à la baie des Orcs. On dominait sur cette terrasse engazonnée un panorama à couper le souffle. Bien que la température extérieure fut de -15° le jardin baignait jour et nuit dans une atmosphère chaude et ensoleillée, permettant ainsi à des myriades de papillons de voleter en un immense tableau multicolore mouvant.

Assis face face à face, la magicienne dardant ses yeux noirs sur le sorcier, détaillait avec intensité la face imperturbable d'Aherlyn, qui s'ingéniait à échapper à ces yeux incisifs. Malgré toute sa concentration il fut obliger de croiser une fois ce regard. Captivé comme peut l'être un écureuil par la dame blanche qui l'a saisi dans ses serres, le Sorcier ne la quittait plus des yeux, se perdant dans ce regard profond comme un noyé se laisse couler dans les éléments déchainés, perdant pied, sa respiration s'accélérant jusqu'à devenir haletante, son cœur battant à tout rompre, des larmes finissant par perler au coin de ses yeux en amandes.

- Tues moi. Tues moi rapidement. Mais épargnes mes proches. Eux n'y sont pour rien tout est de ma faute.

- C'est trop facile Aherlyn. Tu échapperais à ma colère ? tu ne sentirais pas le courroux, aucune culpabilité ne viendrait torturer ton estomac, creuser ton ventre de remords. Tu mourras, mais de mort lente et cruelle, je te l'assure, je te le promets, tes derniers instants seront abominables. Tu m'a fait trop de peines, tu as causé trop de malheurs. JE TE HAIS !!!

- Mélusine, tu es trop entière comme d'habitude, tu devrais faire dans la nuance, tu devrais dire tes actions passées sont ignominieuses, mais ma bonté naturelle... au fait, je dois t'appeler Mélusine ou Morgane la Fay ?

- Tu n'auras pas le temps de t'y habituer, je vais te détruire dans peu de temps, continue à m'appeler Mélusine. Cela me rappelle ma jeunesse d'ailleurs.

Son regard se fit vague, elle plissa son charmant visage posant au loin ses yeux, ses yeux devinrent brillants, on sentait une tension qui montait. D'une voix légèrement moins ferme, elle regarda le Sorcier et lui posa cette simple question :

- Mais pourquoi ?

Profitant de l'arrivée de son majordome qui faisait glisser un chariot sur lesquels s'amoncelait des mets les plus délicats que le manoir pouvait fournir, Aherlyn s'abstint de répondre. Le majordome coldain fit glisser devant la magicienne des assiettes merveilleusement préparées, et servit son maitre. Il déposa des verres d'un cristal le plus pur, et rempli ceux-ci d'un vin qui exhalait des arômes de fruit rouge (un Chambertin-Gobelin 2485, une année exceptionnelle).

- James vous êtes un être précieux, mais qui vous a dit que j'étais végétarienne ?

- Madame, mon maître ne passe pas une heure sans m'entretenir de vous et de vos préférence, de votre physique extraordinaire, de votre bonté naturelle et de vos multiples qualités que vous mettez au service de Tunare et des héros que vous accueillez dans l'Avalon. Je sais tout de vous, enfin ce que mon Maître à bien voulu m'en enseigner depuis que je suis à son service, voilà bientôt 60 ans. Serviteur, Madame la Fay.

Sur ces mots, après s'être légèrement incliné, il fit élégamment demi-tour laissant la magicienne stupéfaite et pour la première fois depuis son apparition qui avait bouleversé le manoir aux habitudes si tranquilles, plus étonnée qu'en colère.

- Mélusine...Morgane...je vais t'ouvrir mon esprit, j'abaisse les barrières de protection, prend possession de mon être, vois, comprends, et tues moi vite.

Soudain toutes les protection du manoir s'abaissèrent. Le Haut Elfe s'affala dans son fauteuil. La Fata Morgana, d'un coup fut investi de toutes les connaissances qui se tapissait dans le manoir, là ou se trouvait les grimoires, les armures magiques, les talismans les plus puissants du sorcier, elle eu l'intime connaissance de tout son environnement. Curieuse, elle se promena en esprit dans les pièces qu'elle avait rapidement visité pour désarmer les pièges magiques, les barrières de protection. Elle contempla cette statue qui la représentait quand elle était une toute jeune magicienne, blonde aux fines oreilles pointues, toute de blanc habillée dans une pause pleine de grâce et de retenue. Cette statue qui faisait face au lit du Sorcier était entourée de lumières, d'ors et d'une multitude de fleurs et d'arbres magnifiques. Elle se dit que jamais elle n'avait eu un air aussi mièvre et que les mâles étaient décidément d'indécrottables romantiques. Une statue d'elle dans la chambre d'un sorcier !!! Mais j'hallucine !! j'en tombe Aherlyn, tu dois me respecter, t'es qui toi pour faire cela ? D'abord tu me cause meilleur, imbécile de sorcier.

Elle visita son laboratoire ou tout était rangé avec méthode et harmonie. Elle visita sa salle d'audience ou ses nombreux trophées fièrement exhibés aux yeux des visiteurs était la preuve de sa vie solitaire et aventureuse. D'un doigt distrait elle effleura les magnifiques éditions reliées en cuir de dragon qui ornaient les murs de sa bibliothèque, elle descendit l'escalier ou les bannières prises lors des combats épiques, tenaient compagnie aux armures des monstres défaits par le Sorcier lors de combats titanesque qui avait nourris la chronique antonicaine.

Elle revient dans le jardin ou le sorcier sans connaissance gisait toujours dans son fauteuil. Avec prudence et circonspection, douceur et patience elle se glissa dans l'esprit d'Aherlyn.

FLASHBACK ---------
Une haute elfe au cheveux d'une blondeur éclatante tient fièrement son diplôme de magicienne dans ses mains. Des mages aux robes éclatantes applaudissent la nouvelle diplômée. Les yeux du jeune sorcier sont posés sur elle. Son cœur bat la chamade. Il est envahi d'une chaleur intense, il a la gorge nouée. ses yeux se brouillent. Il est profondément ému. Il mange des yeux la haute elfe.

FLASHBACK ---------
Les yeux du jeune sorcier du concordium sont posés sur le visage de la magicienne du Magistère. Elle lui dit, en regardant sa propre assiette remplie de salade, qu'elle ne peut envisager une seule seconde d'accueillir dans sa maison des gens qui portent atteinte à la vie animale pour se nourrir. Le sorcier déglutit difficilement et masque son assiette ou une tranche de sanglier marque par trop sa présence. Il pique une feuille de salade dans l'assiette de la magicienne. Elle le regarde sans comprendre.

FLASHBACK ---------
Elle sent le cœur du sorcier se serrer quand elle se voit dire, par les yeux d'Aherlyn que jamais un magicien ou une magicienne ne pourraient s'apparier avec un sorcier, que cette union serait contre nature. Elle est sure d'elle même. Il est effondré. Il a envie de vomir le thé qu'ils ont pris ensemble, sagement, dans l'appartement qu'elle occupe seule ou elle le reçoit de loin en loin pour parler des différences entre les formations qu'ils ont reçus, de l'enseignement des maîtres et des différences indiscutables entre la magie du soin et celle de la destruction par les éléments. On parle souvent de Tunare la déesse première et de Solusek Ro, son fils ainé.

FLASHBACK ---------
Elle se voit dans les yeux d'Aherlyn, rire aux éclats en préparant son déménagement du chêne ou elle avait élu domicile pour emménager dans son nouvel appartement. Il porte les fardeaux. Il contemple les lieux. Elle lui a dit qu'elle voulait vivre seule. Il lui a dit qu'il lui offrirait un bijou. Elle n'a pas répondu. Il part dans la nuit. Ses yeux sont embués. Il a du mal à respirer.

FLASHBACK ---------

Il contemple l'arbre ou elle vit depuis des mois. Il à son bourdon de sorcier et un petit baluchon y est accroché. Il regarde encore la fenêtre ou filtre de la lumière et ou se découpent les silhouettes des magiciens qui ont été invités à la fête. Seuls des éclats de rire lui parviennent de loin en loin. Il ne prononce qu'un mot d'une voix tremblante : Mélusine. Il tourne brusquement le dos et pars dans la nuit pour rejoindre le port ou un bateau doit le déposer à Queynos.

FLASHBACK ---------

Il est dans une chambre d'auberge à crètétoile. Il compte ses pièces de cuivre et va acheter un chat pour lui tenir compagnie. Il est dans un petit appartement miteux dans une autre auberge, il compte ses  pièces d'argent pour trouver un appartement décent. Son cousin Aherthorn l'a rejoint et lui mène la vie dure en le moquant sur son amour de jeunesse. Il a des cicatrices sur le torse qui témoingent des durs combats qu'il mène déjà dans les donjons maudits contre la pire des engeances du mal. Il a des tâches d'encre sur les doigts, témoins des longues nuits à étudier et à créer des sorts. Il lève les yeux sur la statue qui la représente, il sourit, il n'a plus de peine.

FLASHBACK ---------

Il s'abrutit de travail, il est sans compter dans les bibliothèques du concordium, il passe brillamment tous ses examens, ses diplômes. Il reste imperturbable sous les compliments, les appaludissements. Les félicitations des plus grands mages ne lui font aucun plaisir. Il cherche dans les assistances les fines oreilles pointues et la tête blonde. Qu'il ne trouve jamais. Elle le voit rentrer dans son nouvel appartement plus cossu du 8 Lucy Street qu'il vient de louer. Il jette sans précaution le nouveau parchemin qui l'honore du grade de Sorcier 5e Dan , le plus haut grade magique attribué par le Concordium, dans une malle déjà pleine de diplômes.
Il s'affale dans un fauteuil. En face de lui Aherthorn le paladin son cousin à déjà largement vidé sa cave de vins fins. Il lui tend négligemment une lettre en lui disant qu'il a oublié de lui remettre la lettre qu'elle lui a confié. Dans le corps d'Aherlyn elle se rend compte qu'il a le coeur battant, la gorge sèche, qu'il a plissé son nez, qu'une chaleur intense a envahit tout son être. Il part en courant dans sa chambre et lit fiévreusement la missive qui ne contient que quelques mots polis ou elle lui souhaite de réussir dans sa nouvelle vie mais s'étonne qu'il n'ait pas prévenu de son départ. Il s'effondre en larme en tenant la missive sur son cœur.
Il est dans son manoir de Queynos, la première chose qu'il sort de sa caisse de déménagement c'est la statue qu'il a fait faire par un artisan magicien. Elle resemble trait pour trait à la mélusine qui étudiait les soins dans les terres du milieu. Il installe la statue dans la plus belle pièce du manoir.
Il est à New-Hallas, il a finalement acheté le plus beau manoir. Ses familiers font une pause dans aménagement du manoir. Il s'enferme dans sa chambre et contemple la statue de la jeune haute Elfe et il s'effondre en larmes.

FLASHBACK ---------
Il est mourant, un gobelin épique fois 2 lui assène un violent coup de masse écrasant ses os, broyant ses membres, il expire en hurlant son nom : MELUSINE !
Il est entouré d'ennemis de toute part, il s'entoure d'un mur de flamme qui le consume et doucement s'effondre en murmurant son non
Le sorcier est transpercé par des flèches sous un donjon Orque, avant de rejoindre le grand néant, il a un flash et mélusine apparait dans ses pupilles. Quand les orques ramassent sa carcasse ils constatent avec étonnement que le sorcier est mort un sourire aux lèvres.
Son visage est couvert de suie et de sang, le dragon va le rattraper. Le sorcier sait qu'il est foutu. Il s'arrête et meurt dans un déluge de flammes, son image dans ses yeux grands ouverts, alors que se consument ses chairs.
Il a une large déchirure sur le flanc. Son sang vermeil s'écoule de la blessure. Il sent qu'il s'affaiblit rapidement. Un de ses camarades de combat appelle le soigneur à grands cris : on va perdre le sorcier !!!! on va le perdre !!!! Il ferme doucement les yeux en souriant, l'image de Mélusine s'intercalant avec le ciel d'orage qui l'entoure. Il meurt un sourire aux lèvres, ses larmes se mêlant au sang, en murmurant "Mélusine je t'aime, je t'ai toujours aimé", si bas que seul le vent l'entend.
 
FLASHBACK ---------
Il est dans la foret de Brocéliande. Il chemine prudemment à pieds. Il a laissé son disque de trasportation à la lisière. Il trouve sans aucun problème le cheval de feu, près de la fontaine de Barenton. Il aime les chevaux. Et les chevaux l'aiment intuitivement. Il chevauche la monture magique et arrive dans le Val.
Il se faufile vers la rivière.
Là les yeux du sorcier observent une femme brune aux oreilles rondes. Elle se fait maintenant appeler Morgane depuis quelques temps. Elle a érigé une magnifique tour d'or de 20 pieds de haut (globalement 11 étages). Elle est avec un architecte et tient dans ses mains un plan. Elle explique aux gnomes en blouse blanche, qui hochent doctement la tête, où et comment doit s'ériger sa ville de Gadelon.

FLASHBACK ---------
Elle voit par les yeux du sorcier la progression prudente et circonspecte de Aherthorn. Elle l'entend dire que c'est du gâteau. Qu'il montera la garde pour défoncer gaillardement le crane, ou passer de vie à trépas tout inconscient qui viendrait à passer céans. Elle progresse avec le sorcier vers la porte de la tour d'or.

Sur le seuil, un djinn level 52 héroïque fois 1 est censé monter la garde. En fait il ronfle sur les marches, répandu sur celles-ci comme une baleine échouée dans un improbable havre de paix. Le sorcier le regarde froidement. Une seule boule de feu et c'est fini. Il tripote pendant un instant sa baguette magique. Il remet le cran de sureté en soupirant. il monte silencieusement les 10 étages. il s'introduit dans les appartements de la magicienne. Toute la nuit il la veille, la baignant dans des sorts de protection et de détente. Le matin n'est pas encore levé, qu'il s'éclipse non sans avoir silencieusement déposé des baisers sur les yeux clos de la belle femme brune qui git sur sa couche.

Il rejoint le paladin après avoir méchamment donné un coup de pieds dans les cotes du Djinn qui ne se réveille pas. Il en profite pour lui éclater les dents. Dans la tête d'Aherlyn elle entends "Après tout je suis un sorcier, je suis censé être un type agressif et méchant. Essaye de m'empêcher d'entrer."

Elle voit par les yeux d'Aherlyn la longue route qu'il emprunte pour revenir dans la forêt de Brocéliande, et sent son humeur sombre et fermée. Prudemment son cousin le Paladin, pour une fois, se cantonne à un silence respectueux. Il n'est jamais bon d'affronter l'Ire du maitre sorcier du Roi Krimson. Il connait sa nature calme mais également sa violence brutale et puissante qui peut se déchainer soudainement.Et sent que ce moment n'appartient qu'au Maître Sorcier.

FLASHBACK ---------
Elle est dans la tête du Sorcier. Elle le voit relire pour la millième fois la missive reçue des années avant. Elle le voit sortir les deux tableaux magiques ou elle est représentée. Elle a du mal à les détailler, les yeux du sorcier sont embués.

Morgane la Fay resta songeuse. Elle se perdit bientôt dans une longue rêverie éveillée. Elle se voit rire en parlant au jeune sorcier, lui réciter la poésie ou elle donne les pistes, le chemin. Elle se voit taquiner Aherlyn, le pousser dans ses retranchements, le faire rougir. Elle le voit porter ses meubles. Elle se rappelle qu'elle était inquiète de ne pas le voir à sa fête d'emménagement. Elle se rappelle comment elle s'est effondrée quand se présentant à la logeuse d'Aherlyn elle apprend qu'il est parti à l'aventure sans laisser d'adresse.

Elle se rappelle ses folles courses pour arriver au port, questionner les matelots et le capitaine du Port. Elle se voit encore dans les bibliothèques devant les cartes de Kunark pour découvrir ou cet abruti de sorcier a bien pu se terrer.

Elle se voit arriver quelques jours après son déménagement de l'auberge de crététoile. Elle se rappelle encore la formule des filtres qu'elle a du préparer et ingurgiter pour devenir la fille légère qui dansait dans la salle de l'auberge, pour devenir Ribana ou la sulfureuse Mordrakina.
Elle se rappelle quand elle attendait devant le manoir de queynos du Sorcier, dans le froid et sous la pluie, cherchant à savoir s'il était toujours là, ou si de nouveau il avait fui.

Elle se rappelle de tous les efforts qu'elle a fait pour retrouver toujours et partout la trace du sorcier qui dès qu'il avait un soupçon déménageait immédiatement. Elle se voit graisser la patte des greffiers de la ville de Queynos pour obtenir copie des minutes du Concordium ou sont retracés les localisations des mages 5e Dan.

Elle comprend maintenant pourquoi elle fit un rêve si reposant et si satisfaisant dans sa tour.

Elle prend sa baguette magique, effleure doucement le front du sorcier, rompant l'enchantement.

Il ouvre un œil craintif. Il reste immobile, prêt à subir son sort.

Elle lui prend tendrement la tête dans ses mains. Elle le regarde dans les yeux, profondément, intensément.

Et lui dit :

"Mais pourquoi ?".
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Mar - 17:38 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aherlyn
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2010
Messages: 56
Localisation: Paris
Haut-Elfe Sorcier Sage

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 19:18 (2011)    Sujet du message: De Mélusine Mydg'Ar à Morgane La Fay Répondre en citant

Bientôt prochainement, sur ce forum; une suite à la saga du Sorcier 5e Dan du concordium.

De la tendresse, de l'émotion, de l'affection, et finalement la découverte de l'Amour entre un Sorcier et une Magicienne.

Ca va changer des trucs sanglants habituels !!!! SHAZAAAAAMMMM !!!

Mélusine.... Je t'aime... GARRRRRGLE !!!!!!

Une superproduction de la guilde The Court Of the Krimson King .
_________________

Aherlyn Mydg'ar
Wizard Masta 5e Dan


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:11 (2017)    Sujet du message: De Mélusine Mydg'Ar à Morgane La Fay

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Court of the Krimson king Index du Forum -> La Cour du Roi Krimson -> Role Play Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com